Warning: is_dir(): open_basedir restriction in effect. File(/home/clients/a8486e2e8ad352332cc991728b09e2f0/web/jeanzieglerfilmcom/wp-content/uploads) is not within the allowed path(s): (/home/dreampix:/tmp:/var/tmp:/usr/bin:/bin:/home/suspended:/usr/share/phpMyAdmin:/dev/urandom) in /home/dreampix/jeanziegler-film.com/wp-content/plugins/wpmu-dev-seo/includes/core/core.php on line 867
Le réalisateur | Jean Ziegler
Jean Ziegler - L'optimisme de la volonté
Un film de Nicolas Wadimoff

Le réalisateur

Né en 1964 à Genève, Nicolas Wadimoff a été successivement guitariste dans un groupe de rock, avec lequel il a tourné dans plusieurs pays d’Europe, puis membre fondateur de l’association Etat d’Urgences, collectif en charge de la gestion de l’USINE, un centre culturel alternatif à Genève.

Après des études de cinéma à Montréal, il tourne en 1990 son premier documentaire « Le Bol », sur une soupe populaire à Genève, sélectionné au Festival du Film de Locarno.

En 1991, il réalise « Les Gants d’Or d’Akka », sur un boxeur palestinien d’Israël.

Entre 1992 et 1996, il travaille à la TSR en tant que réalisateur pour différents magazines d’information, dont l’émission Temps Présent. À cette occasion, il tourne en Libye, en Algérie, en Palestine et en Israël, au Yémen, au Rwanda, etc.

En 1996, il produit et réalise « Cyber-Guerilla », un documentaire sur l’usage d’internet par la révolution zapatiste au Chiapas (Mexique), diffusé dans plus de 20 pays.

En 1997, il réalise son premier long-métrage de fiction, « Clandestins« , avec Denis Chouinard, primé à plus de quinze reprises dans les festivals internationaux.

En 1999, il co-fonde la société de production Caravan prod., pour laquelle il réalise des nombreux films, dont le téléfilm «15, rue des Bains», le long-métrage cinéma «Mondialito» en 2000, puis en 2002 le téléfilm «Kadogo, l’enfant-soldat», pour France 2, la RTBF et la TSR.

Nicolas Wadimoff a également réalisé un documentaire sur l’aventure d’Alinghi, défi suisse pour la Coupe de l’America, «Alinghi, the Inside Story», sorti au cinéma en 2003.

En 2004-2005, Nicolas Wadimoff initie et développe à travers sa nouvelle société, Akka Films, le projet « Swiss Palestinian Encounters »: à l’issue d’un atelier documentaire auquel participent de jeunes cinéastes palestiniens, cinq court-métrages documentaires voient le jour. Les films, présentés sous l’appellation « My Home », sont montrés en première mondiale au Festival Visions du Réel en avril 2005, puis sillonnent les festivals internationaux.

En 2005, il sort «L’Accord», un film long-métrage documentaire qui raconte les coulisses de l’Initiative de Genève ; le film est projeté en première mondiale au festival de Locarno.

En 2006, Nicolas Wadimoff coproduit une série de 13 courts-métrages de 3 minutes de cinéastes palestiniens, « Summer 2006 in Palestine », avec le Palestinian Filmaker’s collective.

Dès 2007, tout en développant ses propres projets, Nicolas Wadimoff produit entre autres « 5 minutes from Home » un documentaire de Nahed Awwad, montré en première internationale en compétition au Festival « Visions du Réel » à Nyon, puis le film « Dowaha » (Les Secrets) de Raja Amari, sélectionné au Festival de Venise 2009, et « Fix Me » de Raed Andoni, sélectionné au Festival de Sundance 2010, puis aux Journées de l’ACID à Cannes.

En février 2009, aux lendemains de la guerre à Gaza, il tourne le documentaire « Aisheen  (still alive in Gaza ) », sélectionné au Forum du Festival de Berlin 2010, où il reçoit le prix du Jury œcuménique, puis en compétition au Festival « Visions du Réel » de Nyon (mention spéciale du Jeune public et prix « Buyens-Chagoll ») et au Hot Docs Toronto, ainsi que dans plus d’une trentaine de festivals internationaux.

En 2011, il réalise « Opération Libertad » sur un scénario écrit avec Jacob Berger. Le film est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en mai 2012, puis au Festival de Locarno, avant de sortir dans les salles de cinéma, en Suisse, en France et en Espagne.

En 2015, le documentaire « Spartiates » qu’il produit et réalise obtient le prestigieux « Prix du Festival de Soleure ».

En 2016, il réalise « Jean Ziegler, l’optimisme de la volonté » présenté en sélection officielle et première mondiale au Festival du Film de Locarno.